AssuranceMaladie chroniqueVoyage

Assurance voyage et maladie chronique

Photo d'une paire de lunette posée sur un contrat d'assurance

“Il vaut mieux prévenir que guérir”. Lorsque l’on part en voyage, il vaut mieux suivre les conseils de ce vieux proverbe en souscrivant à une assurance voyage pour se couvrir contre les risques qui peuvent survenir lors du séjour à l’étranger et vous coûter une fortune. Néanmoins, si vous avez une maladie chronique, il est difficile voire parfois impossible de trouver une assurance voyage qui vous couvre véritablement pendant vos vacances. Cet article est fait pour vous expliquer le fonctionnement des assurances voyages et vous aider à trouver un contrat qui prenne en charge votre maladie chronique.

Pourquoi souscrire une assurance voyage ?

L’assurance voyage existe pour vous couvrir contre les risques qui peuvent survenir pendant votre séjour à l’étranger, comme un problème de santé, la perte de vos bagages, ou les dommages involontaires causés à autrui. Ces situations inattendues (accident, hospitalisation, rapatriement d’urgence…) peuvent vous coûter très cher en fonction des destinations, c’est pourquoi il est souvent indispensable de prendre une assurance voyage complémentaire. En effet, dans de nombreux cas, les garanties fournies par les assurances liées aux cartes bleues, aux contrats d’assurance multirisques habitation, de complémentaire santé ou d’accidents de la vie ne couvrent que partiellement les différents problèmes (ex : rapatriement ou responsabilité civile uniquement…).

Si vous avez une maladie chronique ou une santé fragile, vous pouvez également avoir besoin d’accéder aux soins en urgence : perdre ses médicaments, avoir une « crise » ou des complications… La peur que quelque chose ne survienne lorsque vous êtes à l’étranger rajoute une charge mentale et conforte d’autant plus la nécessité de souscrire à une assurance voyage.

Le problème : trouver une assurance voyage qui couvre les maladies chroniques

Si vous avez une condition médicale préexistante, c’est-à-dire toute maladie déclarée et/ou traitée avant le départ, vous n’êtes souvent pas éligible aux conditions de remboursement des assurances voyages existantes. En d’autres termes, vous ne serez pas remboursé s’il vous arrive un problème en lien avec votre maladie. Par exemple, si vous êtes atteint de diabète, tout problème médical lié à cette maladie (ex : hypoglycémie sévère, besoin d’insuline…) ne sera pas pris en charge par l’assurance. Mais si vous avez la grippe ou la tourista, vous serez remboursé comme tout le monde, puisque c’est considéré comme une maladie imprévisible.

Malheureusement, le modèle économique des assureurs fonctionne selon une logique de minimisation des risques. Or une personne qui a une maladie chronique est considérée comme présentant des risques supplémentaires d’avoir des problèmes de santé à l’étranger liés à cette pathologie. Cette acception est bien souvent arbitraire, puisque de nombreuses maladies chroniques qui sont bien traitées et surveillées n’altèrent pas nécessairement l’état de santé au quotidien des patients. De plus, ces personnes prennent souvent plus de précautions par rapport à leur santé pour éviter les risques. Au regard du chiffre d’affaires des multinationales de l’assurance, cette exclusion de fait est donc inacceptable.

Comment comprendre les conditions des contrats d'assurance voyage

Qui lit l’intégralité des conditions de garantie des contrats avant de souscrire ? Si vous le faites, c’est bien. Sinon, c’est indispensable. Car c’est entre les lignes qu’il s’agit de lire pour bien choisir votre assurance, et être certain que vous ne souscrivez pas un contrat pour rien.

Lorsque vous avez une maladie chronique, il faut chercher la catégorie des exclusions de garanties, à l’aide de la table des matières ou de l’outil de recherche CRTL + F. A l’heure actuelle, il existe deux options :

  1. L’assurance voyage exclut totalement la prise en charge des frais de santé liés à votre maladie chronique :

C’est par exemple le cas de l’assurance Globe Partner (ACS), qui mentionne dans le document général : “Les frais engagés ne sont pas pris en charge par l’Assureur s’ils résultent des faits suivants : maladies et accidents dont l’origine est antérieure à la date d’effet du contrat”

Il s’agit d’être particulièrement vigilent car l’exclusion de prise en charge peut également être formulée de manière insidieuse, comme pour l’assurance Voyageo d’AXA : “Les maladies préexistantes diagnostiquées et/ou traitées et ayant fait l’objet d’une consultation médicale dans les six mois avant la date de demande d’assistance médicale.”

 

Si vous avez une maladie chronique, il est très fortement probable que vous ayez consulté votre médecin dans les 6 mois précédant la date de demande d’assistance médicale. En effet, vous pouvez consulter dans le cadre du suivi de votre maladie, du renouvellement de l’ordonnance pour votre traitement ou pour préparer votre séjour à l’étranger. Vous ne serez donc pas couvert en cas de problème survenant en lien avec votre pathologie.

2. L’assurance voyage prend en charge les frais liés à la maladie chronique, à condition de ne pas avoir été hospitalisé dans ce cadre dans les 6 mois précédent la date du départ à l'étranger :

C’est le cas notamment de Cap Assistance 24h/24 (Chapka), Marco Polo (Avi), Assurance Routard (Avi), Evasio (Europ Assistance), Assurance Long Voyage (Allianz).

Et cela vaut en général pour tout type d’hospitalisation (complète, de jour, ambulatoire…), or ce dernier point est très important. En France, de nombreux patients sont suivis à l’hôpital dans le cadre de leur maladie chronique afin de faciliter le parcours de soins et centraliser les examens de contrôle. Si vous prévoyez de partir en voyage, il faudra donc que vous refusiez cette hospitalisation de jour et réalisiez vos examens de manière indépendante.

De même, si vous êtes hospitalisé dans le cadre d’une semaine d’éducation thérapeutique ou de réajustement de votre traitement six mois avant votre départ, vous ne serez pas couvert pour les problèmes de santé que vous aurez en lien avec votre maladie chronique pendant votre voyage à l’étranger.

Choisir son contrat d'assurance voyage : les points de vigilence au-delà de la maladie chronique

Vous l’aurez compris, si vous avez une maladie chronique, vous n’avez pas beaucoup le choix entre les assurances disponibles. Pour faire votre choix, il est nécessaire de vérifier certains points :

  • Les personnes du foyer qui sont assurées par le contrat (dans le cas où vous voyagez en famille),
  • La présence de franchise : la franchise correspond au montant que vous devrez payer en cas de sinistre, peu importe le montant des frais engagés. Par exemple, si le contrat d’assurance implique le payement d’une franchise de 50€ pour toute demande de remboursement de frais médicaux, vous devrez payer les 50€ peu importe si votre consultation vous a couté 25€ ou 150€. Il est donc préférable de choisir un contrat sans franchise.
  • Le mode de remboursement : certains assureurs vous remboursent « dès le premier euro » engagé, tandis que d’autres ne vous rembourseront qu’en « complément de la sécurité sociale ». Si vous êtes dans ce deuxième cas, cela peut prendre beaucoup de temps avant d’être remboursé (envoi de formulaires etc.). Attention, car certains assureurs qui affirment rembourser « au premier euro » rajoutent une clause selon laquelle vous devez dans tous les cas effectuer les démarches auprès de la caisse d’assurance maladie avant d’être remboursé.
  • Avance de frais en cas d’hospitalisation : il s’agit de vérifier également qu’en cas d’hospitalisation, l’assureur avance les frais pour vous. En ce sens, si votre assureur ne vous rembourse qu’en complément de la sécurité sociale et que c’est à vous d’avancer les frais, vous pourriez vous retrouver avec un trou sur votre compte en banque voir dans l’incapacité de régler vos frais.
  • Les plafonds de garantie : en fonction de votre destination, les frais de santé peuvent être très élevés (en particulier si vous partez aux Etats-Unis, au Canada ou en Australie). Vérifiez bien le montant des plafonds de garantie pour la prise en charge de votre santé ainsi que la responsabilité civile à l’étranger. Plus il est haut, mieux c’est ! En général, les contrats vous couvrent au minimum à hauteur de 200 000€ par incident pour vos frais de santé dans le cadre d’un voyage en Europe, et à hauteur de 300 000€ dans le reste du monde (hors Etats-Unis, Canada, Australie).
  • Types d’activités couverts : si vous prévoyez de pratiquer certains sports (surf, trekking…) ou activités (location de voiture), vérifiez bien au sein du contrat que l’assurance vous couvre pour ces activités. Dans certains cas, vous devez souscrire à une option supplémentaire, ou choisir un club affilié à un organisme reconnu qui vous propose sa propre assurance sur place.

A RETENIR

Vivre avec une maladie chronique ne vous empêchera pas de partir en voyage en toute tranquillité, même s’il est de fait difficile de trouver une assurance voyage adaptée (ou qu’elle vous coutera plus chère).

  • LISEZ SYSTEMATIQUEMENT LES CONDITIONS DES CONTRATS D'ASSURANCE, et cherchez les exclusions. Ne faites pas confiance à vos connaissances ou au bouche à oreille, vérifiez par vous même.
  • Dans tous les cas, et particulièrement si vous n'êtes pas sûr de bien comprendre les termes, envoyez un mail au service client en expliquant votre situation, afin de vérifier les conditions de votre prise en charge. Gardez bien la confirmation écrite des déclarations de votre assurance (les accords oraux n'ont pas de valeur en cas de litige).
  • Il peut être préférable de repousser son voyage, ou de choisir une autre destination plus proche et adaptée à votre état de santé, notamment si votre maladie n'est pas stabilisée ou si vous avez récemment été hospitalisé.

Bon voyage à toutes et à tous !

N’hésitez pas à partager votre expérience ou à nous contacter via la page Facebook de Chronic Buddy ou par mail !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.